Étude. Les éléphants de différentes espèces ne s’accouplent plus !

L’éléphant du web est toujours en veille !

Une récente étude a révélé que les éléphants modernes, venant de différentes espèces, ne s’accouplent plus entre eux. Pourquoi cela doit nous étonner ? Car les anciennes espèces d’éléphants, de mastodontes et de mammouths échangeaient régulièrement leurs  gènes. C’est ce qui leur a permis de s’adapter à de nouveaux milieux climatiques.

Publiée dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences, l’étude a séquencé 14 génomes. Il y avait ceux de deux mastodontes, d’un mammouth, d’une ancienne espèce d’éléphant, et d’espèces d’éléphants modernes d’Afrique et d’Asie.

Les mammouths vivaient longtemps grâce à l’hybridation

“L’hybridation pourrait aider à expliquer pourquoi les mammouths réussissaient autant (à vivre) dans des environnements si différents et pour un temps si long”, rapporte Hendrik Poinar, l’un des auteurs de l’étude et généticien de l’université McMaster au Canada.

“Ces données génomiques nous montrent que la biologie est compliquée et que l’évolution ne se déroule pas de façon organisée, linéaire”, a-t-il confié.

Le Palaeoloxodon antiquus est Lune des espèces éteintes d’éléphant qui a longtemps interpellé les experts. Il était l’éléphant à défenses droites et on l’assimilait généralement aux éléphants d’Asie d’aujourd’hui, notamment à cause de similitudes entre la forme de leurs crânes et la taille de leurs dents.

Quelle surprise quand les scientifiques ont découvert que les premiers étaient “croisés avec des parties de sa composition génétique provenant d’un ancien éléphant africain, du mammouth laineux et des éléphants des forêts”.

L’étude a donc révélée “des évènements d’hybridation multiples majeurs entre les différentes anciennes espèces, mettant en évidence comment cela a joué un rôle fondamental dans l’évolution de l’éléphant”.

On note qu’en Afrique, l’éléphant de savane et l’éléphant des forêts sont bien deux espèces complètement différentes.

Les limites d’une étude intéressante

Cependant l’étude à ses limites, car il n’y a aucune preuve génétique d’hybridation entre ces deux espèces.

Cela suggère “qu’ils ont vécu dans une isolation quasi-complète pendant les 500.000 dernières années, malgré le fait qu’ils vivent dans des milieux voisins”.

Les éléphants, ces pachydermes autrefois nombreux sur terre, s’éteignent peu à peu… la destruction de leur habitat et le braconnage étant responsables de la mort de plusieurs milliers d’entre eux chaque année. Combien de temps leur reste-t-il sur Terre ? Heureusement que des associations luttent pour leur protection.

Mais cela suffira-t-il ?

 

Alors, cet article était-il WTF ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *